Un matériau unique

Le Chêne-liège

De son nom latin Quercus Suber, est un arbre rare : son enveloppe se régénère une fois extraite. On confie la première opération d’écorçage à des spécialistes. Ils l’effectuent quand l’arbre atteint ses 25 ans. Il faudra ensuite attendre 9 ans pour que l’on répète l’opération. Durant toute cette période, on ne coupera ni n’endommagera les arbres.

Souple, étanche, résistant et facile à entretenir

Ce tissu innovant est doux comme le velours, léger comme la soie, lavable, indéchirable, imperméable et plus résistant que le cuir.

Chaussures, vêtements, accessoires… le liège apporte ses qualités originales aux créateurs de mode. Sa légèreté et sa douceur au toucher en font une matière extrêmement agréable à porter et à utiliser.

Les industries les plus exigeantes utilisent le tissu de liège dans leurs créations pour la noblesse de ce matériau totalement naturel (Luxe, Automobile, Aéronautique …)

On le  fabrique à partir d’écorces de chêne-liège.  Longuement séchées et transformées en très fines “feuilles” de quelques dixièmes de millimètres d’épaisseur,  il faut ensuite trier, poncer et les positionner une à une à la main. Puis on chauffe l’ensemble à haute température pour lier les “feuilles” grâce à la subérine, naturellement présente dans le liège. Il n’y a aucun ajout d’agent chimique.

Ce matériau extrêmement élastique et flexible est pratiquement impénétrable à l’humidité et aux substances liquides et gazeuses. Le liège est en outre presque insensible à l’attaque de la plupart des substances chimiques ainsi qu’à l’action destructrice du temps.